Quel projet pour Agrobio 87 ?

Lors de l'assemblée générale du 3 décembre 2013 furent présentées puis validées les grandes orientations d'un projet à moyen terme. En voici les principaux éléments.

Agrobio 87 constate que le développement de la bio en Limousin ces dernières années s'est surtout appuyé sur la promotion des circuits courts et de la vente directe, envisagés à l'échelle de l'exploitation. Même si cette politique a produit des résultats (dynamique d'installation, diversification des productions, émergence de nouvelles voies de distribution), il en résulte aussi une certaine dispersion des opérateurs, alors que, pour atteindre de nouveaux paliers de développement, les impératifs d'efficacité économique demanderaient la mise en place d'organisations collectives de la production et de sa diffusion, tant en circuit court que long. Agrobio 87 souhaite donc oeuvrer sur cette dimension en priorité, selon une logique de filières amont-aval, de circuits de proximité et en respect des principes de l'économie sociale et solidaire.

Pour cela, elle souhaite s'appuyer sur une pratique partenariale avec potentiellement l'ensemble des acteurs du développement agricole haut-viennois, limousin et des régions limitrophes, en privilégiant des principes de subsidiarité et de complémentarité.

Agrobio 87 pressent qu'un des prérequis nécessaires à l'accomplissement de ces objectifs généraux est de réussir une mise en réseau, à commencer par celle de ses adhérents, envisagée dans une dimension de coopération et de services. Elle compte pour cela s'appuyer fortement sur les outils issus des TIC.

Enfin, Agrobio 87 est fortement intéressée par les expériences de priorisation d'installations/conversions bio sur les zones de captage eau vulnérables en cours dans d'autres régions, et souhaite qu'une expérimentation de ce type soit étudiée en Haute-Vienne, non seulement à titre de prévention des pollutions d'origine agricole, mais aussi comme un levier potentiel de développement de la production et de synergies amont-aval réunies sur une même zone géographique.

Quatre orientations générales sont à cette heures envisagées.

Structuration collective

Agrobio 87 souhaite contribuer à l'émergence et à la consolidation d'outils collectifs directement au service de la production agricole bio et de son aval (transformation, distribution).
A titre d'illustration, ces actions pourraient s'exercer dans les domaines suivants :
  • en matière de production, mise en place de systèmes organisés d'entraide, équipement en matériels mutualisés, regroupements d'approvisionnements, équipements collectifs de stockage, groupement vétérinaire utilisant des méthodes alternatives, opportunité de mise en place d'une veille réglementaire sur la production bio, mise en place d'un programme de formation continue sur les besoins non-couverts actuellement par l'offre régionale...;
  • en matière de transformation, opportunité d'équipement du territoire local en capacités de transformation faisant défaut (légumes);
  • dans le domaine de la distribution, mutualisation de la logistique nécessaire à la livraison de paniers, opportunité d'une offre bio en magasin de producteurs, vente en ligne d'une production bio régionale, aménagement  du territoire haut-viennois en foires bio, étude d'un partenariat d'approvisionnement avec le groupe coopératif de GMS Coop Atlantique.
Accompagnement individuel des agriculteurs bio et des porteurs de projet
De façon générale, Agrobio 87 ne souhaite pas porter directement des actions d'accompagnement individuel sur les champs de l'aide à l'installation et de l'appui technique, administratif et économique. Elle préfère rechercher des partenariats avec les opérateurs déjà existants dans ce domaine afin d'optimiser l'offre. La réussite de tels partenariats résidera notamment :
dans la capacité des partenariats à trouver une relation de confiance au travers de la réalisation d'un diagnostic de l'existant, de l'exercice de génération de contenus d'accompagnements  et de l'évaluation de leur réalisation.
dans la capacité d'Agrobio 87 à construire puis à impliquer son réseau d'adhérents dans ces actions d'accompagnement individuel.
Au delà des outils traditionnels de l'accompagnement (suivi individualisé, tutorat, formation …) et des dispositifs déjà existants (Point installation, café-installation, DIVA ...), Agrobio 87 croit aussi à des leviers d'expertise collective qui pourraient se mettre en place via la qualité de sa mise en réseau.

Représentation
Agrobio 87 envisage d'assumer un niveau important de représentation vis à vis des acteurs de la gouvernance et du développement agricole local et régional. Il lui semble important d'oeuvrer autant que possible dans un sens fédératif et de construction plus que dans une posture d'affirmation identitaire forte et d'opposition.
A ce jour, Agrobio 87 a des représentants au sein des commissions bio et environnement de la CDA87, du CA de MBL (indirectement) et du CA d'IBL.
Au plan national, Agrobio 87 est désireuse de s'affilier à la FNAB, mais ce chantier implique un accord entre GAB du Limousin, l'adhésion à la FNAB n'étant ouverte qu'aux niveaux régionaux.
Dans un cadre sans doute plus informel, Agrobio 87 souhaite se rapprocher des tutelles de l'eau afin d'évaluer la réception d'une thématique d'actions visant à protéger des zones de captage vulnérables.

Recherche et développement
Agrobio 87 souhaite mener des programmes de recherche-actions visant à améliorer le niveau de connaissances techniques et économiques en production agricole biologique.