28.07.2017 – Décision du ministre de l'Agriculture, Stéphane TRAVERT, de ne prévoir aucun budget pour les aides à l'agriculture biologique dans les 3 prochaines années. Aucune nouvelle conversion biologique ne sera possible. Les producteur(rice)s bio de la Fédération Nationale de l'Agriculture Biologique (FNAB) dénoncent ce renoncement politique historique. lire le communiqué de presse de la FNAB

pdfCP_FNAB-280717_Jeudi-noir-pour-lagriculture-biologique-1.pdf

Le dimanche 11 juin 2017 a eu lieu la foire bio Coccinelles et compagnie.SDC14701

Pour cette 15ieme édition, c'est plus de 100 exposants et une dizaine d'animations qui se sont réunis sur l'esplanade des casseaux pour proposer aux visiteurs des produits et des prestations de qualité...

visite chez alex et alice 3dans le cadre de notre partenariat avec la Chambre d'Agriculture de la Haute-Vienne, notre salariée Alice Leroy et Christophe Deruelle (technicien CA87) vous proposent depuis le début du mois de mars des rencontres techniques entre agriculteurs, pour...

icone calculatrice Suite à la réunion du 8 Mars 2017, qui a réunit la Région Nouvelle-Aquitaine, l’Etat (la DRAAF), Interbio, la Chambre Régionale d’ Agriculture et la FRAB, les aides surfaciques pour 2015 et 2016 sont définitivement arrêtées.

Avertissement important: C’est l’année d’engagement qui compte...

 

icone fleurLa FRAB Nouvelle-Aquitaine partagera un stand  « Pôle Bio » avec la Chambre Régionale d’Agriculture et INTERBIO Nouvelle-Aquitaine sur l’espace Gastronomie Nouvelle-Aquitaine géré par l'Aana (Agence de l'Alimentation Nouvelle-Aquitaine), au Salon de l'Agriculture de Nouvelle-Aquitaine Du 20 au 28 mai 2017.

PROPOSEZ UNE DÉGUSTATION DE VOS PRODUITS LORS DE CE SALON.

Une dizaine de personnes se sont retrouvées sur l’exploitation de Denis et Josiane LECOQ.

denis lecoq 23 mars 2017 8Une rencontre sur les opportunités de la filière laitière biologique.Denis Lecoq a démontré qu’il est possible de bien produire tout en étant respectueux  des sols et de l’environnement. Pour cela, il faut avoir un maximum d’autonomie alimentaire avec comme base :  la richesse des prairies.