Les rapprochements entre les groupements régionaux des trois régions concernées ont commencé.
Les situations sont très différentes :
  • Poitou-Charentes : un GRAB et des GABs, pas d'interprofession, il pilote le développement de la bio en région.
  • Aquitaine : un GRAB pas vraiment reconnu face à une interprofession ARBIO puissante.
  • Limousin : Les producteurs sont intégrés au niveau régional à IBL.
Suite des réunions téléphoniques : une première réunion regroupant tous les GABs a eu lieu le 3 mars à Bordeaux; aucun représentant Limousin (est-ce un signe?) avec pour objectif la définition de la représentation des producteurs à ce nouveau niveau politique.
Un chantier éloigné des préoccupations courantes du paysan, mais qui pourrait avoir des répercutions sur le développement de l'agriculture bio et la place occupée par les producteurs.
Les interprofessions ayant la fâcheuse tendance a tenir pour moindre la place des producteurs et ne s'en tenir qu'au marché. (un modèle bien connu).
Jérôme Keller