Les aides au maintien en AB concerneront-elles tous les paysans ?


La réforme de la PAC a transféré aux régions la responsabilité de l'autorité de gestion des fonds européens du deuxième pilier, dédiés au développement rural (FEADER pour la période 2014-2020). Ce transfert ne signifie pas pour autant blanc seing, les régions étant contraintes par un cadre national conforme à la fois aux objectifs communautaires et aux orientations nationales (Ambition bio 2017). Ce cadre laisse la possibilité aux régions de limiter l'aide au maintien en bio en établissant des critères de priorité (zone à fort enjeu environnemental, lien à une filière, projets collectifs), ou en réduisant à cinq ans la période d'aide. Les choix de la Région, concertés avec d'autres dont l'Etat (DRAAF), Chambres, IBL ? …), doivent être écrits dans un Programme Régional de Développement Rural (PRDR), document dans lequel figure la programmation des aides FEADER. Et ce PRDR doit être envoyé fin mars à Bruxelles. Qui fait passer l'avis des agriculteurs bio à la Région Limousin ? Euh .. les chambres ? InterBio Limousin ? Euh, je sais pas trop, à cette heure ...