pdfinfo ici

L’État pénalise l’Agriculture Biologique et les agricultures vertueuses !
Où est passé l’argent dû ?

Mobilisation Régionale le mercredi 12 septembre à partir de 11h devant l'ASP à Limoges (2 rue Maupas), venez nombreux!!!


La Région Nouvelle-Aquitaine s’est fortement engagée auprès des agricultures vertueuses dont l’agriculture biologique, l’agriculture en zone humide et l’agriculture de conservation des races menacées, notamment. Elle a mis des moyens financiers significatifs pour cela.


Or, les agriculteurs-trices qui s’engagent dans la préservation de l’environnement, n’ont pas encore été payé-e-s de leurs aides au titre de l’année 2016 pour au moins 2/3 d’entre eux. Nous ne parlons même pas des années 2017 et 2018 dont les délais de paiement annoncés sont fantaisistes !


C’est l’État qui, au travers de l’Agence de Services et de Paiements (ASP), autorise les versements de ces aides.Depuis 3 ans, on nous répète que les défaillances du logiciel sont à l’origine de ces retards. Alibi grotesque !De plus, du fait de ces défauts de versement, Bruxelles pourrait estimer que la performance de ces aides bio
en France n’est pas satisfaisante et de ce fait, envisager leur réaffectation vers des mesures non bio ou non vertueuses. C’est la double peine !


Alors que la collectivité régionale a mis de réels moyens financiers, pourquoi l’Etat et son agence, l’ASP, sabotent-ils l’agriculture vertueuse ? Comment se fait-il que ces fonds, qui sont tant attendus par ces producteurs-trices qui oeuvrent au quotidien pour la transition agricole de ce pays, ne puissent être libérés ?


Certains-es producteurs-trices s’élèvent individuellement contre cette injustice car ils-elles risquent de mettre la clé sous la porte dans les semaines à venir.
L’agriculture biologique est le fer de lance du changement de modèle agricole. La société civile plébiscite cette transformation et souhaite que les aides publiques (leurs impôts) soutiennent cette transformation.


Afin de ne pas les laisser s’épuiser seuls-es, le réseau des agriculteurs bio se mobilise pour porter la voix de tous devant l’ASP, mercredi 12 septembre à 11h00 et réclamer les paiements rapide des aides.