20180315 151840Oui c’est bien dans l’ouest du département que les choses commencent à bouger pour les conversions en lait où un groupe naissant va sûrement en motiver plus d’un!
Déjà une quinzaine de producteurs rencontrés  sur la Haute-Vienne mais aussi en Corrèze et beaucoup de « voyagement » comme il se dit au Québec.Plusieurs projets de conversions avancés et d’autres en réflexions et cela dans toutes les productions. Comme vous ne le savez peut-être pas j’interviens en temps que technicien pour les bovins lait et viande ainsi que pour les ovins et caprins.

 Bref du ruminant au menu mais les porcs et volailles ne sont pas oubliés car je peux aussi  en tant que conseiller, accompagner un projet de conversion dans ces productions et répondre à des problématiques de base.C’est au travers d’accompagnements de groupes orientés par production que je souhaite mettre en place  des  suivis  techniques. Ces groupes vont regrouper des producteurs certifiés bio  mais aussi d’autres en réflexion par rapport à la conversion.Par expérience je sais que ce mélange est extrêmement positif pour tous à l’image de ce groupe de laitiers un peu à l’ouest qui n’attendent personne pour se réunir et partager sur le défi de la conversion.Je veux également mettre sur pieds plusieurs formations techniques sur des problématiques d’élevages et cela toujours par filières de production.Ainsi dès cette automne les filières lait,porcs et volailles seront concernées par des formations encore en gestation au moment où j’écris ces lignes.Je vais entreprendre également un travail avec les paysans laitiers des deux départements sur les coûts de productions en collaboration avec l’Institut de l’Élevage et cela pour créer des références qui manquent cruellement surtout hors des grands bassins de production biens connus du grand Ouest et Bretagne.Une démarche similaire orchestrée par la FNAB concernant la production porcine en chaîne courte est aussi enclenchée. Je suis donc à la recherche de 4 élevages de porc-engraissement  qui accepteraient de partager leurs chiffres toujours dans le but de produire des références et cela pour mieux préparer l’installation de futurs producteurs.Enfin nous aurons un automne chargé avec Alice avec une formation pré-conversion,le mois de la bio et le colloque élevage le 30 novembre. Fabrice Roche, 06 62 49 05 29 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.