Fabrice 20180315 151840ROCHE Technicien productions animales FRAB NA a été embauché le 26 février afin d'accompagner les éleveurs de la Haute-Vienne et de la Corrèze. Retour sur sa première semaine d'échanges en 87 :

 "Ma prise de contact avec les producteurs a débuté avec succès grâce à l’implication de Denis Lecoq qui m’a piloté durant 2 journées de rencontres avec des producteurs bio ou en devenir.

Le lundi 12 mars fut consacré à la visite de l’exploitation mixte bovins lait et viande de Denis puis de la ferme ovine de Mr et Mme Lachaume au Dorat. Cette ferme certifiée depuis 1996 est un exemple d’agriculture durable et cela dans une production délicate.

j’ai vraiment apprécié,en tant qu’ancien éleveur, la qualité de la gestion de cet élevage de 700 Texel et Charmoises en plein air intégral .Avec l’arrivée de leur fils Hugues la surface de la ferme va bientôt doubler et le troupeau passer à 1000 bêtes. Avec un excellent statut sanitaire et une conduite de l’herbe de précision cette ferme m’a immédiatement semblé le lieu idéal pour recevoir des producteurs bio ou en démarche vers la bio. Hugues a accepté avec enthousiasme ma proposition d’ être un des paysans-formateurs dans une formation que je souhaite mettre sur pied .

 20180314 162008

Le lendemain le mardi 13 mars nous rencontrions un groupe de producteurs de lait particulièrement dynamique. Cette journée s’est déroulée au GAEC de Monvallon situé sur la commune de Champsac. Cette ferme certifiée depuis 2016 commercialise via Biolait le produit d’une centaine de Holstein.

 

Réunis autour de la table de la cuisine de Martin Jansen et Esther quatre producteurs en questionnement sur la conversion bio de leur système.Beaucoup d’échanges sur la sécurité fourragère et l’autonomie alimentaire car 3 de ces troupeaux dépendent d’achats de concentrés représentatifs. L’autre sujet important concernait, comme souvent, l’acceptation d’une diminution de la production par vache .Sujet sensible pour ces producteurs dont la moyenne va de 8000 à 10 000l! Le rôle de Martin et Esther qui ont réalisé cette baisse de production est primordial dans le cheminement entrepris par ces possibles nouveaux producteurs bio.

 

Ces derniers venaient de participer à une formation conversion organisée par Terra lacta et la prochaine étape va être la réalisation d’un diagnostique puis d’une simulation technico-économique. Ces 2 études seront réalisées par Alice et moi-même en partenariat avec Ketsia Raynal de Terra lacta.